Franskflagg.jpg

La naissance de Jørundgard


En 1991 fut établi un comité ayant pour mission de créer à Nord-Sel diverses activités liées à Kristin Lavransdater et Sigrid Undset. En même temps commençait le tournage d’un film inspiré du roman intitulé La couronne. L’équipe cinématographique était à la recherche d’un site où seraient filmées les scènes en extérieur et souhaitait construire une véritable ferme et non pas de simples coulisses et décors destinés à être démolis et à disparaître  une fois tournée la dernière séquence.

Jørundgard fut construite à peu près sur le même emplacement que celui de l’ancienne Jørundstad.

 

Une équipe de 15 apprentis-charpentiers formés par le bureau de l’emploi de la commune de Sel assura la construction de cinq bâtiments en rondins: la forge, la grange, le grenier à céréales, l’écurie et le four. La société Norsk Film contribua pour sa part à construire la maison d’habitation,l’étable, la salle de tissage, le grenier à vivres et une église en bois debout, ainsi que les barrières entourant l’ensemble de la ferme. La maison d’habitation utilisée pour les scènes d’intérieur dans les studios de production de Jar près d’Oslo fut démontée puis reconstruite elle aussi en 1996 sur le site. Les accessoires et le mobilier ayant servi pour le tournage furent eux aussi acheminés par camions jusqu’à Sel où ils furent placés à l’intérieur et autour des divers bâtiments. En 1996-1997 fut construite la cour extérieure avec la porcherie, la bergerie et une salle d’exposition pour les objets du culte. La grange qui se trouvait dans la cour intérieure y fut ensuite transportée, afin que la disposition des bâtiments soit la même qu’à l’époque médiévale et un nouveau grenier à céréales vint occuper la place ainsi libérée.

 

 

La cour intérieure

 

1. La forge

C’est là qu’étaient fabriqués les outils, les armes et autres objets en métal tels que fers à cheval, lances, cottes de mailles, serrures, clés et bijoux. Cette tâche était généralement réservée aux hommes, car elle était dure, importante et difficile. Qui plus est, la présence de femmes dans la forge était censée porter malheur. Celle-ci aurait normalement dû être placée en dehors des cours intérieure et extérieure, de préférence près de la rivière à cause des risques d’incendie. C’est aussi la raison pour laquelle son toit est en pierre.

 

2. L’écurie

L’écurie aurait normalement dû être située à la jonction entre la cour intérieure où les habitants de la ferme vaquaient à leurs occupations et la cour extérieure qui était consacrée aux bêtes.Le cheval était en effet un animal particulièrement apprécié, le seul qui avait le droit de pénétrer sur le territoire des hommes. L’emplacement actuel a été dicté par des raisons pratiques lors du tournage du film.

 

3. Le grenier à céréales

Ce bâtiment est de relativement grandes dimensions, étant destiné à abriter les jeunes filles de la ferme ou les nouveaux mariés, ainsi que les céréales ou autres denrées à conserver. Son escalier peut sembler surprenant, mais d’un type tout à fait courant au moyen âge. Il est construit d’un seul morceau, dans le tronc d’un arbre qu’on choisissait aussi gros et ancien que possible. Dans ce long grenier se trouve le lit de noces de Kristin. Bientôt il sera sans doute possible pour les visiteurs d’y passer la nuit.

 

4. Le fumoir

Ce petit four en forme d’igloo est construit en argile et servait à fumer les viandes et les poissons.

 

5. Le four

C’est là qu’on cuisait le pain, brassait la bière, abattait les animaux et fabriquait les couleurs végétales. Les fines galettes de pain étaient cuites sur des plaques de pierre, souvent en serpentine ou

pierre ollaire largement répandue dans la région, facile à tailler et conservant bien la chaleur. Le Toit est couvert de sept couches d’écorce de bouleau, et de tourbe, ce qui était considéré comme un

minimum pour le protéger des intempéries.

 

6. Le ”stabbur”
ou grenier à vivres
Ce  grenier doit son nom aux ”stabber” ou pilots sur lequels il est

posé. Ce type de construction n’existait pas encore au moyen âge où on utilisait des greniers dits ”aurbuer” reposant à même le sol, c’est-à-dire dont le plancher était en terre battue et non pas en bois.

Ici on a mélangé les deux modes de construction et on a également allié planches et rondins. Un tel ”stabbur” servait généralement à conserver les aliments.

 

7. La maison d’habitation des studios de Jar

Contrairement aux autres bâtiments de la ferme, celui-ci est construit en madriers et non pas en rondins. Les portes sont très basses , car il faut au moins deux linteaux pour assurer la solidité de l’édifice. Pour

certains, il pourrait également s’agir là d’une coutume remontant à la rude époque des vikings, où il était plus facile de se défendre contre un ennemi qui devait courber la nuque avant d’entrer. Pour d’autres,

ces portes basses étaient censées obliger le visiteur à baisser la tête et ainsi marquer son respect pour l’hôte qui l’accueillait.

 

8. Le sauna

Le sauna était un élément habituel dans les fermes médiévales. Il était généralement placé à proximité de la rivière, en dehors des cours de ferme, comme ici.

 

9.  La maison d’habitation de Sel

C’est là que se rassemblaient les propriétaires et les travailleurs de la ferme, les moines et les serfs pour les repas et pour différentes tâches. Le maître de céans était assis à l’une des extrêmités de la

table dans ce qu’on appelait la ”chaise haute”, les autres convives étant placés autour de lui par ordre d’importance. Jørundgard comporte deux maisons d’habitation, mais les plus grandes fermes en comptaient souvent trois ou quatre. Leur nom d’“årestua ” vient de l’âtre (åre)

situé au milieu du plancher et d’où monte la fumée pour s’évacuer par une lucarne dans le toit.

 

Ce type de maison comportait également des chambres pour dormir. S’il n’y avait pas de lits, on s’allongeait sur des banquettes en terre battue recouvertes de plaques en bois, elles-mêmes revêtues de toutes sortes de peaux. Cette “ årestua ” a un sol en terre battue, sans doute pratique si l’on pense aux risques d’incendie, mais poussiéreux, froid et sombre. Deux poutre faîtières sont encastrées dans les murs pour en assurer la stabilité et soutenir le plafond. Les rondins sont assemblées selon la technique dite de Finndal, qui est la plus ancienne que l’on connaisse en Norvège.

 

10. La galerie

La galerie qui relie la maison d’habitation et le long grenier à céréales n’est pas tout à fait authentique sur le plan historique, car elle aurait dû être placée à  hauteur du terrain. On l’a construite ainsi afin de dissimuler la route qui passe un peu plus loin ainsi que pour d’autres raisons liées au tournage du film

 

11. Le grenier de la mariée

Les greniers étaient les pièces les plus nobles dans les fermes du moyen âge. C’est là qu’étaient conservés les vêtements et les précieuses céréales. Dans leurs combles étaient installées des chambres

où dormaient souvent les filles pendant la saison d’été et où la jeunesse aimait se rassembler.
Elles servaient aussi à l’occasion des
mariages. C’est dans un  grenier comme celui-ci que Kristin et Erlend passent leur nuit de noces. Certains invités de marque pouvaient eux aussi avoir l’honneur de séjourner une ou deux  nuits dans le grenier de la mariée.

 

12. La salle de tissage

C’est le seul bâtiments dans lequel ont été filmées des scènes d’intérieur. Son bois est vieux d’environ 250 ans  et provient d’une grange de Rælingen. Pour les besoins du film, les ouvertures et les lucarnes sont plus nombreuses qu’habituellement. Cette pièce était avant tout le domaine des femmes. De tous les âges, depuis la petite fille jusqu’à l’aïeule, elles s’y assemblaient pour tisser, sur cadre ou avec cartons, raccommoder, coudre ou filer la quenouille.

 

 

La cour extérieure

 

13. La porcherie

Comme la plupart des autres bâtiments, celui-ci est construit en rondins de Finndal. Les porcs qui y sont logés sont proches parents des sangliers, comme l’étaient sans doute leurs ancêtres du moyen âge.

 

14. La bergerie

Elle est construite selon toutes les règles de l’art, mais pour l’instant désertée par nos moutons qui préfèrent être dans les prés.

 

15. La grange

Elle servait comme aujourd’hui à abriter l’herbe et le foin. Souvent la nuit elle accueillait aussi des travailleurs, des pèlerins ou d’autres voyageurs. Son toit est couvert de 3000 tuiles en bois (ou ancelles)

taillées à la main.

 

16. La salle d’exposition

Ce bâtiment en forme de grange sert pour l’instant à exposer divers objets du culte provenant de l’église en bois debout qui fut brûlée lors du tournage du film. Il est prévu de reconstruire une nouvelle église dans laquelle tous ces objets pourront être replacés dans leur véritable cadre.

Drives av Idium Web